Loading…
avatar for Ann Lévesque

Ann Lévesque

Université du Québec en Outaouais (UQO)
Student Speaker | Étudiant
Québec, Canada

Les milieux naturels sont soumis à diverses pressions où la coexistence entre l'agriculture, la conservation, la gestion de la faune et des ressources hydriques peut devenir une source de tensions, ou même de conflits. À travers le prisme de la justice environnementale, cette présentation fait un survol des propos exprimés par les usagers d’un territoire à l’égard d’un conflit de conservation présent au Québec, soit le cas du lac Saint-Pierre (LSP). Ce lieu est reconnu par l'UNESCO et la Convention RAMSAR pour sa biodiversité, ses milieux humides et son patrimoine unique. Au cours des dernières années, le LSP a subi de nombreux changements dans sa plaine inondable, notamment la conversion de cultures pérennes en cultures annuelles plus intensives jugées incompatibles avec les besoins de la faune aquatique dont ceux de la perchaude. Grâce à des données qualitatives issues d’entretiens avec divers usagers du LSP et d’une revue des médias exhaustive des quatre dernières décennies, cette recherche caractérise le conflit de conservation rattaché aux enjeux de gestion agriculture-faune. Plus précisément, elle jette un regard critique sur la légitimité des discours issus des savoirs écologiques traditionnels dans la prise de décisions, qui est principalement orientée par le discours scientifique. L'analyse suggère des pistes de réflexion pour favoriser la cohabitation des usages et atténuer les facteurs de stress environnementaux multifactoriels entourant les habitats fauniques et la qualité de l'eau du point de vue de la justice environnementale : la distribution, la participation, la reconnaissance et les capabilités.