Loading…
AD

Alexandre Demers-Potvin

Université McGill
Reconstitution paléoclimatique pour une flore fossile d’angiospermes du Crétacé près de Schefferville

Alexandre Demers-Potvin et Hans C.E. Larsson

La révolution des écosystèmes terrestres au milieu du Crétacé vit l’évolution de plusieurs groupes d’insectes et d’angiospermes modernes. Une meilleure connaissance des tendances climatiques locales et régionales dans le passé lointain peut améliorer notre compréhension de ces tendances écologiques et évolutives. Cependant, plusieurs des environnements continentaux colonisés par les premières angiospermes modernes sont peu représentés dans le registre fossile. Je présente ici les résultats de la première analyse multivariée de paléoclimat (CLAMP) pour l’environnement d’une flore fossile dominée par des feuilles d’angiospermes trouvées dans la mine Redmond no.1 au Labrador, près de Schefferville. L’emplacement isolé de cette flore dans une région autrement dénuée de sites du Mésozoïque ainsi que son âge approximatif Cénomanien (93,9 à 100,5 Ma) en font un site d’une valeur inestimable pour étudier la paléoécologie de l’Est canadien au Crétacé. Notre analyse révèle que la flore de Redmond aurait évolué sous une température moyenne annuelle (MAT) de 15,2 ± 2,1 ºC. En plus de la détection d’une saisonnalité marquée de température (mais pas de précipitation), ces résultats confèrent à la région un climat tempéré chaud complètement humide, ce qui concorde avec des hypothèses précédentes de paléoclimat. Cette flore est également bien intégrée à des gradients paléolatitudinaux de MAT qui utilisent d’autres sites nord-américains d’âge semblable. Cette étude inclut également 13 morphotypes de feuilles découverts durant une exploration récente de la mine Redmond. Leur description éventuelle améliorera nos connaissances de la biodiversité de la péninsule Québec-Labrador à une période d’importance capitale pour l’évolution des écosystèmes terrestres actuels.