Loading…
AF

Amélie Fontaine

Université McGill
Vers un meilleur outil de conservation : L’amélioration des dortoirs à chauves-souris en climat nordique et tempéré.

Amélie Fontaine, Anouk Simard and Kyle Elliott, Julien Dutel, Brian Dubois

Les dortoirs à chauves-souris sont fréquemment utilisés comme mesure de conservation afin d’enrichir l'habitat des chauves-souris. Cependant, très peu de dortoirs à chauves-souris sont colonisés par des femelles reproductrices dans les régions tempérées et nordiques. De nombreuses études ont indiqué que les propriétés thermiques et l'emplacement étaient des facteurs déterminants pour le choix d’une maternité de chauves-souris. L’objectif de ce projet était d’améliorer la rétention et la distribution thermique des dortoirs afin qu’ils soient davantage adaptés aux demandes énergétiques des femelles reproductrices. Nous avons testé de nouveaux modèles et les avons comparés à la température extérieure ainsi qu’à plusieurs modèles communément utilisés en Amérique du Nord. Les nouveaux modèles ont été basés sur des concepts de chauffage passif et les préférences des espèces les plus touchées par le syndrome du museau blanc: la petite chauve-souris brune et à la chauve-souris nordique. Les températures internes des dortoirs ont été comparées sur sept sites répartis à travers le Québec à l’aide d’iButtons. Les nouveaux modèles incluant de l’isolant, des zones à effet de serre ainsi qu’une modification de l’entrée améliorent significativement la rétention et la distribution thermiques journalières par rapport aux modèles standards, avec une augmentation moyenne de plus de trois degrés pendant la nuit. Un concept de chauffage passif peut grandement améliorer l'efficacité thermique des dortoirs pouvant ainsi être utilisés en tant qu'outil de conservation de manière optimale, tout en restant abordables et pratiques pour les citoyens.

My Speakers Sessions

Tuesday, December 11
 

15:55