Loading…
DB

David Bolduc

Université de Sherbrooke
Déterminants environnementaux et sociaux de la monopolisation des paternité chez les mâles Hirondelle bicolore

D. Bolduc, D. Garant, F. Pelletier & M. Bélisle

La variance du fitness est un élément clé du processus de sélection naturelle. Souvent étudié sous l’aspect morphologique, peu d’études l’on analysée sur un gradient environnemental. Les mâles Hirondelle bicolore (Tachycineta bicolor) ont une importante variance dans leur succès reproducteur en raison de la forte présence de paternités hors couples chez cette espèce. Ils nous offrent ainsi un excellent modèle pour étudier les déterminants environnementaux et sociaux de la probabilité de monopolisation des reproductions. Le suivi de 400 nichoirs répartis sur 40 fermes dans le sud du Québec entre 2007 et 2015 a permis de documenter le succès reproducteur 1401 mâles. Les sites où les reproductions étaient monopolisées, et donc où le potentiel de sélection était plus grand, furent identifiés en utilisant l’indice de Morisita standardisé. La probabilité que les paternités soient monopolisées par un nombre restreint de mâle était positivement corrélée avec la densité de couples avoisinants. Toutefois, la synchronie au niveau de la date de ponte et la variation morphologique interindividuelle n’avaient aucun effet sur cette probabilité. Le couvert en cultures intensives, indicateur de qualité d’habitat, était corrélé négativement à la monopolisation lorsqu’on considérait le fitness à l’envol. Le nombre de partenaires potentiels présents près du nid, ainsi que la qualité de l’habitat, influencent donc fortement, et dans des directions opposées, la monopolisation des reproductions. Cette mesure étant liée au potentiel d’adaptation des populations, il devient primordial de comprendre ses déterminants environnementaux et sociaux. Peu d’études ont pu le faire jusqu’à maintenant.