Loading…
EC

Ève Courtois

Université de Sherbrooke
Sélection de l'habitat de nidification chez l'Hirondelle bicolore (Tachycineta bicolor) en milieu agricole: une trappe écologique?

Ève Courtois, Dany Garant, Marc Bélisle

Pour faire un choix d’habitat adaptatif, les organismes doivent être en mesure de reconnaître et de s’établir préférentiellement dans les meilleurs habitats disponibles. Les caractéristiques de l’habitat utilisées pour en estimer la qualité devraient donc être corrélées avec la conséquence en aptitude phénotypique résultant de son utilisation. Cette relation peut toutefois être altérée par des perturbations anthropiques, induisant le phénomène de trappe écologique dans lequel les individus s’établissent préférentiellement dans des habitats de moins bonne qualité. Les écosystèmes agricoles, entre autres, font l’objet de perturbations majeure et récurrentes, particulièrement dû à l’intensification des pratiques agricoles. Chez l’Hirondelle bicolore (Tachycineta bicolor), un insectivore aérien nichant en milieux agricoles, le processus de sélection d’habitat et les signaux utilisés pour en estimer la qualité sont peu connus. Par ailleurs, plusieurs indices portent à croire que la sélection d’habitat ne serait pas optimale dans notre système d’étude, composé de 400 nichoirs installés dans un gradient d’intensité agricole dans le sud du Québec. Mon projet de maîtrise vise donc à évaluer si la sélection d’habitat est optimale chez cette population d’Hirondelle bicolore en identifiant les facteurs proximaux guidant la sélection du site de nidification, et ce à différentes échelles. Je déterminerai ensuite si ces caractéristiques de l’habitat sont liées à un choix adaptatif. J’identifierai également le rôle de l’intensification agricole dans le découplage entre préférence et qualité réelle de l’habitat afin de mieux comprendre le mécanisme menant à une sélection d’habitat adaptative... ou non!