Loading…
JJ

Joël Jameson

UQAM
Test de l’effet direct du microbiome intestinal sur les traits de personnalité chez la souris sylvestre en milieu naturel

Joël Jameson, Denis Réale, Steven Kembel

Un nombre croissant d’études démontrent un effet du microbiome sur les comportements d’exploration et d’anxiété chez les souris en laboratoire, mais il est essentiel d’effectuer des études en milieu naturel pour comprendre les conséquences écologiques de cette relation. On a récemment observé une corrélation entre le microbiome et des traits d’exploration et d’anxiété chez une métapopulation de souris sylvestres (Peromyscus maniculatus), mais l’effet direct du microbiome sur le comportement en milieu naturel n’a pas encore été démontré. On a donc testé l’hypothèse que le microbiome influence directement le comportement des souris. On a capturé un groupe de mâles adultes d’une population de souris sylvestres. On a modifié le microbiome gastro-intestinal d’une partie des captures avec un traitement antibiotique et l’autre partie a servi de groupe témoins. On a prélevé des échantillons de fèces pour mesurer la composition microbienne par séquençage du gène ARNr 16S. On a soumis chaque capture à des tests de comportement pour mesurer des variables liées à l’agressivité, l’exploration, et l’anxiété, et on a regroupé ces comportements dans une PCA. Le traitement a modifié la composition du microbiome des souris au niveau du phylum en diminuant la proportion des Bacteroidetes et en augmentant la proportion des Proteobacteria. Aucun des comportements mesurés n’a changé en réponse au traitement. Étonnamment, les scores du premier axe de la PCA avant et après la période de traitement étaient seulement corrélés chez les souris traitées à l’antibiotiques, et non chez les témoins. Bien qu’il soit intéressant, ce résultat pourrait provenir d’un faible échantillon.