Loading…
JC

Julien Céré

Université du Québec à Montréal
L’impact indirect de l’information sociale sur la survie : une analyse de pistes sur des données de jeu vidéo

Julien Céré, Pierre-Olivier Montiglio, Clint Kelly

L’information sociale est celle acquise par l’intermédiaire des autres et sert à réduire l’incertitude de l’environnement. La capacité des animaux à l’utiliser peut être sujette à la sélection si elle peut faire changer le comportement de telle sorte que les probabilités de survie ou de reproduction en sont améliorées. Par exemple, l’information sociale peut maximiser l’acquisition de ressources, réduire les risques de prédation, ou faciliter les interactions sociales comme la coopération. Le jeu vidéo en ligne Dead By Daylight est le système parfait pour tester ce genre d’hypothèse : les joueurs prennent le rôle de proies et doivent éviter un prédateur et collectivement amasser des ressources pour survivre. Certains joueurs peuvent communiquer entre eux alors que d’autres ne le peuvent pas. J’émets l’hypothèse que les joueurs qui peuvent bénéficier d’informations sociales auront indirectement des probabilités supérieures de survivre car ils en sauront plus sur la position du prédateur et pourront aussi synchroniser leur comportement pour maximiser leur bénéfice. J’ai utilisé une analyse de pistes (SEM) pour modéliser les comportements. Cette méthode utilise la théorie des réseaux et les matrices de corrélation pour estimer les relations de causalité entre les différents comportements observés. Un tel projet a le potentiel d’apporter des évidences solides sur l’impact de l’information sociale — souvent difficile à quantifier —, de même que d’encourager l’utilisation d’analyse de pistes en écologie comportementale.