Loading…
KV

Katherine Vandal

UQAM
La personnalité affecte-t-elle les chances de s’accoupler avec des individus apparentés chez le tamia rayé?

Katherine Vandal Lengha, Dany Garant, Denis Réale

La présence de tactiques alternatives de reproduction dans une population peut mener à une série complexe d’adaptations physiologiques, métaboliques et comportementales. Cette coévolution entre tactiques reproductives et traits comportementaux pourrait expliquer le maintien des traits de personnalité chez plusieurs espèces. C’est dans cette optique que ce projet examine les liens entre les tactiques de reproduction et la personnalité chez le tamia rayé (Tamias striatus). Nous possédons, sur cette population, des mesures répétées d’exploration sur plusieurs centaines d’individus dont le pedigree et le succès reproducteur sont partiellement connus. Nous avons observé comment la personnalité, et particulièrement la vitesse d’exploration, influence plusieurs composantes des tactiques de reproduction, soit (1) l’aire de recherche des partenaires, (2) le compromis entre le nombre de partenaires et l’effort alloué par partenaire et (3) le choix du partenaire, via l’évitement de la consanguinité. Afin de reconnaître un proche, un organisme doit analyser des informations sensorielles provenant du partenaire potentiel. Le type comportemental peut affecter la quantité d’information récoltée avant de prendre une décision, et ainsi modifier la capacité à éviter les individus apparentés. Des résultats préliminaires montrent une variation importante de l’apparentement génétique entre les couples reproducteurs, suggérant une variation individuelle au niveau du choix du partenaire. Nous avons vérifié si cette variation était associée au gradient comportemental déjà bien établi chez le tamia. Ce projet permettra de mieux comprendre comment les différences comportementales individuelles et les tactiques de reproduction peuvent coévoluer pour mener à l’apparition d’un syndrome comportemental et expliquer le maintien de la personnalité.