Loading…
KL

Kristen Lalla

McGill University
Écologie du mouvement et modélisation du cycle annuel complet chez l’hirondelle noire

L’hirondelle noire (Progne subis) est un insectivore aérien en déclin. Comme il s’agit d’une espèce migratrice voyageant sur des milliers de kilomètres, il est difficile de déterminer les causes de son déclin. Je propose donc de suivre cette hirondelle tout au long de son cycle de vie annuel : du Canada où elle se reproduit, pendant sa migration et jusque sur son l’aire d’hivernagel au Brésil. Je vais suivre le succès reproducteur de colonies d’hirondelles dans la région de Montréal. J’émets l’hypothèse que les parents plus âgés ayant plus d’expérience auront un meilleur succès reproducteur que les jeunes parents se reproduisant pour la première fois. En utilisant la télémétrie, je vais suivre les déplacements des hirondelles naissants afin de trouver leurs dortoirs, identifier la route migratoire de l’espèce et trouver leurs dortoirs au Brésil. Avec les données de télémétrie et de couverture terrestre, je ferai une analyse de l’utilisation de l’habitat par les hirondelles pour identifier leurs habitats préférentiels. J’émets l’hypothèse que les hirondelles vont préférer les milieux à proximité de l’eau où les insectes ailés sont abondants et que les nids situés près de l’eau auront un meilleur succès reproducteur. En plus des données sur le succès reproducteurs des individus, je vais amasser des données de marquage-recapture (2019-2020) afin d’estimer le taux de survie des individus. Cela va me permettre de construire un modèle du cycle de vie complet de l’hirondelle noire afin d’enrichir les connaissances sur la biologie de l’espèce et d’aider à sa conservation.