Loading…
LR

Limoilou-Amélie Renaud

Université de Sherbrooke
Causes de la variation dans la composition du lait du mouflon d'Amérique

Limoilou-A. Renaud, F. Guillaume Blanchet, F. Rousseu, Alan A. Cohen, M. Festa-Bianchet, Fanie Pelletier.

Comprendre les causes et conséquences de la variation dans l’effort parental est une question centrale en écologie. La lactation, par exemple, est une adaptation unique aux mammifères. Les études qui s’intéressent aux effets des changements climatiques sur la reproduction supposent que des changements en phénologies affecteraient la qualité ou quantité de lait maternel. Le moment de la naissance marquant le début de la lactation chez un mammifère, la composition du lait devrait refléter si une femelle s’ajuste aux conditions environnementales optimales en donnant naissance au moment approprié. Nous avons quantifié l’importance relative des différences interannuelles et interindividuelles dans la composition du lait du mouflon d’Amérique. Nous avons découvert que les variations annuelles expliquent la majorité de la variation dans la composition du lait. Nous avons donc tenté d’expliquer cette variation par des indices directement reliés à la phénologie de plantes, en particulier la date de ‘débourrage’ (ou green-up). Cette date explique la variation dans trois marqueurs de lait, dont la concentration en gras. Une femelle donnant naissance après la date de floraison a un lait plus riche en gras qu’une femelle qui met bas avant la date de floraison. Un printemps hâtif bénéficierait donc les femelles capables d’ajuster leur date de mise-bas et le début de leur lactation, supposant qu’un lait plus riche est bénéfique. Ces résultats permettent de tester, pour une rare fois, un paradigme important qui stipule que les naissances sont synchronisées avec le pic d’abondance de nourriture chez les organismes vivant en milieux saisonniers.