Loading…
LT

Louis-Philippe Toupin

Université du Québec à Montréal
Différences individuelles d’allocation et d’investissement  dans la construction de toile des veuves noires  à différentes acquisitions de nourriture

Un des grands défis pour expliquer le maintient de la variation du comportement animal est de comprendre comment les différentes tactiques  qui affectent l’aptitude sont adoptées par les animaux ayant des stratégies alternatives. Chaque tactique adoptée par l’animal compromet souvent entre investir l’énergie à acquérir les ressources nécessaires à la reproduction ou investir l’énergie à augmenter les chances de survie. Les veuves noire de l’ouest (latrodectus hesperus, Theriididae) tissent des toiles servant à la fois à capturer des proies, et à protéger les araignées de leurs prédateurs. La toile comporte des fils structuraux qui protègent les araignées contre les prédateurs en renforçant la structure totale de leur toile. La toile comporte aussi des fils collants qui capturent les proies rampantes. Les fils sont couteux en énergie et chaque fils tissé diminue l’énergie qui peut être investie à en tisser d’autres. Nous avons mesuré la quantité de soie investie et le nombre de fils structuraux et collants tissés par les araignées placées sous deux niveaux d’abondance de proies. Nous avons analysé dans quelle mesure l’abondance de proies disponibles affecte le nombre de fil structuraux et collants et la masse en soie investie dans les toiles des araignées. Nous quantifions également la relation entre l’investissement en soie dans les toiles et l’allocation de cette soie à chaque type de fil. L’étude permettra ainsi de mieux décrire comment les animaux négocient les compromis évolutifs gouvernant dans la distribution de l’énergie acquise à la protection ou à l’acquisition de proie.