Loading…
MS

Michael Sabeh

Université de Montréal
Qu'est-ce qui détermine la spécificité de l'hôte chez le nématode à kystes de la pomme de terre?

Michael Sabeh, Étienne Lord, Benjamin Mimee, Marc St-Arnaud

Les Globodera spp. sont des nématodes phyto-parasites qui affectent principalement les plantes de la famille des Solanacées, notamment la pomme de terre, la tomate et l'aubergine. Les œufs du nématode sont protégés à l'intérieur d'un kyste extrêmement résistant et peuvent attendre dans le sol pendant plus de 20 ans si les conditions sont défavorables. Lorsqu'un hôte est détecté, les larves éclosent, pénètrent les racines et s'y nourrissent. Pour la pomme de terre, ils sont responsables de pertes évaluées à plus de 9% de la production mondiale. Les zones infectées sont placées en quarantaine, puisqu'il n'existe encore aucun moyen de lutte efficace. Chaque espèce sécrète des protéines spécialisées, appelées effecteurs, qui leur sont essentiels à chaque étape de l’infection, leur conférant également une gamme d’hôtes unique. Le séquençage de l’ARN a été utilisé pour identifier les variations de séquences et les différences d’expression dans les gènes des effecteurs susceptibles d’expliquer la spécificité des espèces pour leur hôte. G. rostochiensis, G. pallida, G. mexicana et G. tabacum ont été choisis pour leur importance économique, leur gamme d'hôtes distincte et leur grande similarité génétique. Plusieurs mutations provoquant des changements d'acides aminées dans les protéines ont été identifiées. Près de 13% des gènes d'effecteurs ont été trouvés significativement surexprimés chez les deux espèces capables de parasiter la pomme de terre. Des tests d'expression (RT-qPCR) des gènes d'effecteurs ont montrés que l'expression était modulée en fonction de l'hôte présent. Ces gènes pourront faire l’objet de cibles dans l'élaboration d'une méthode de lutte efficace.